Interfeel de Antonin Atger.

Interfeel

 

Titre : Interfeel.
Auteur : Antonin Atger.
Editions : Pocket Jeunesse.
Nombre de pages : 491.
Date de sortie : 8 juin 2018.
Prix : 18,50€

 

 

 


Résumé : Et si le monde entier avait accès à vos émotions ? Nathan et ses amis sont en permanence connectés à Interfeel, un réseau social qui permet de partager ses émotions. Pour l’immense majorité des habitants de la planète, connaître les émotions de chacun est tout aussi naturel que téléphoner. Mais un événement tragique va se produire sous leurs yeux et bouleverser Nathan. Fasciné par Élizabeth, une « sans-Réseau » qui vit en marge de la société, il voit toutes ses certitudes vaciller. Ce que les deux adolescents découvriront pourrait bien changer le monde à jamais

  • Mon avis :

Pour commencer cette chronique, je dois vous avouer que ce livre m’a intéressé à l’instant même où j’ai vu quelques comptes Bookstragram en parler. Ce résumé m’avait particulièrement intrigué et je m’étais posée cette question : comment serait le monde si chaque humain avait accès aux émotions de l’autre ? Alors, je n’ai pas attendu très longtemps avant de me procurer ce livre et je n’ai pas mis longtemps avant de l’entamer.

Durant ces pages, nous suivons Nathan ainsi que sa bande d’amis. Tous vivent dans un monde particulièrement évolué, en effet, les émotions sont partagées et la technologie est plus qu’avancée. Les voitures se conduisent toutes seules, il est possible de créer des films rien qu’en bougeant les doigts et lorsqu’une personne est énervée, tous ceux qui se trouvent non loin d’elle le ressentent également. Je me suis retrouvée dans un monde qui ne ressemblait aucunement au mien et, pour tout vous dire, lorsque je revenais dans la réalité, j’avais l’impression d’être has been en écrivant sur mon téléphone !

Mais très vite, je me suis retrouvée comme mal à l’aise. En fait, pendant un temps, je me suis mise à la place de tous ces citoyens et je me suis sentie mal, dans le sens où connaître les émotions de l’autre supprime cette part d’intimité que vous avez en vous. Enfin, personnellement, lorsque je suis jalouse de quelqu’un, j’ai clairement pas envie que cette personne le sache. Si je me retrouve touchée, émue par un bébé dans un bus, j’ai pas non plus envie que ça se sache (non pas que j’en ai honte, loin de là !). Vous voyez ce que je veux dire ? Pour moi, c’est comme si on lisait dans mes pensées, or, ces dernières sont mon intimité, mon jardin secret.. Alors, oui, plus je lisais et plus j’étais contre ce monde au point de vouloir me retrouver chez les Sans-Réseau (parce que, oui, il y a encore des personnes lucides !).

Après la découverte de cette technologie beaucoup trop évoluée pour moi, on rentre dans le vif du sujet. Et là, c’est une course contre la montre. L’événement tragique dont parle le résumé m’a laissé sans voix, je vous jure que j’ai bugué pendant presque trente secondes ! Et puis, d’un seul coup, tout s’enchaîne. Actions sur actions ce qui fait que vous n’avez pas le temps de vous ennuyer ! Mais au bout d’un moment, je me suis posée un certain nombre de questions et plus ça allait, plus ce roman me laissait perplexe. Et puis, il y a eu la chute. Et quelle chute ! D’un seul coup, je me suis mise à respirer de nouveau et je me suis remise à apprécier cette lecture.
Je ne pourrais pas vous en dire plus, mon but n’est pas de vous gâcher les surprises qui vous attendent dans vos lectures !

Petit point sur les personnages : j’ai vraiment apprécié Nathan, le personnage principal, qui ne se rend pas compte qu’il peut être bien plus qu’il ne le pense. La fameuse Elizabeth, dont parle le résumé, m’a beaucoup plu également. Bon, c’est sûrement parce qu’elle est une Sans-Réseau et j’avais besoin de ses points de vues pour me sentir moins seule ! D’autres personnages ont fait surface : Hanek, Livia, Nadem, Adila, Kassandra Kacem, le Tatoueur, Vlad Ekaton.. Et bien, je veux vous dire que certains vous en mettent pleins les yeux et ce n’est pas forcément très positif !

Pour résumer, j’ai véritablement apprécié cette histoire bien menée et originale. L’auteur a eu une imagination débordante et l’originalité de son roman est le plus gros point positif de cette chronique ! En revanche, ce monde qui est sorti de sa tête m’a vraiment mis mal à l’aise. J’espère de tout cœur que ce réseau ne pointera pas le bout de son nez un jour ou bien, laissez-moi mourir en paix avant tout !

Si ce livre vous tente, alors ne résistez pas plus longtemps ! Allez découvrir l’imagination débordante de Antonin Atger. Ce monde ne m’a pas plu, mais peut-être que ce sera différent avec vous ! Et puis, quelle chute ! Je m’en remets toujours pas. Ma grande question maintenant est : est-ce qu’il y aura une suite ? Ou est-ce que nous devons nous-même l’imaginer ?

A très vite !

Océane.

Publicités

4 réflexions sur “Interfeel de Antonin Atger.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s